Sainte Valérie

son histoire, une légende

Sainte Valérie est une vierge martyre.
Fille de Léocadius, gouverneur de Limoges et proconsul d'Aquitaine, sous le règne de l'empereur Caligula. 

Martial est envoyé de Rome pour évangéliser les Gaules.
A Limoges, il convertit Valérie au christianisme. Suite à cette conversion, Valérie fait voeu de virginité pour se livrer à une vie contemplative.
Le père de Valérie décède et un nouveau gouverneur est nommé. Il s'appelle Juluis Silanus (dit  le Duc Etienne).
Le nouveau gouverneur veut épouser Valérie, mais pour respecter son voeu elle refuse

Furieux, Etienne condamne Valérie à la décollation. Valérie est emmenée sur le lieu de son supplice par l'écuyer de Silanus.
En chemin elle lui annonce qu'il mourra avant la fin de la journée.

Après sa décapitation, elle porte sa tête et l'a déposé aux pieds de Martial 

L'écuyer est  foudroyé d'éffroi,  Martial le ressuscite.

Silanus se convertit et deviendra le Duc Etienne.

Les reliques de sainte Valérie sont transférées en 985 sur les bords de la Voueize par les moines de l'abbaye Saint-Martial de Limoges

c'est la naissance de Chambon-sur-Voueize.



La légende de Sainte Valérie a été sitée par Adémar de Chabannes au XIe et relayée par les Plantagenets.

Richard coeur de Lion reçu un anneau de Sainte Valérie lors de son investiture comme Duc d'Aquitaine à la Cathédrale de Limoges


Châsses et Reliquaires

Les châsses reliquaires racontent la légende de sainte Valérie et le miracle de la céphalophorie ambulante dans des champs rectangulaires de l’un de ses cotés.

L’autre coté place en parallèle la scène de l’épiphanie.


Vingt six chasses limousines sont ornées de ce thème de l’enfance, avec la légende de sainte Valérie.

Buste reliquaire de Sainte Valérie


Une tête en argent sur un socle forme les épaules et le cou de la sainte martyre.


Le Buste est exposé dans l’abbaye Sainte-Valérie de Chambon-sur-Voueize.

Le collier aurait été exécuté entre 1368 et 1378, dates respectives de la naissance du roi de France Charles VI et de la mort de la reine Jeanne de Bourbon dont les blasons figurent sur le collier.


Une couronne et un collier, également en argent, ornent la chevelure et le décolleté de la sainte.


De part et d’autre de cette pierre fixée au milieu de la couronne s’échelonnent des fleurs d’argent à quatre pétales.

Huit pierres taillées en cabochon montées en bâte alternent avec seize fleurettes en argent doré et six écussons émaillés.

Cinq écus représentent des armoiries. Ces blasons ont été identifiés comme étant ceux de Charles V, du Dauphin futur Charles VI, de la reine Jeanne de Bourbon, de Louis II de Bourbon, frère de la reine et de Jeande la Marche, cousin de la reine.

Le sixième écu est décoré d’une Vierge à l’Enfant
.

www.limousin-medieval.com

Prière à Sainte Valérie


O sainte-Valérie, Sainte d'hier,

A ta foi tu t'es donnée toute entière.

Apprends nous la charité, la prière.

Sainte Valérie, Sainte d'aujourd'hui,

Grâce à Saint Martial tu t'es convertie.

Apprends nous à changer nos vies.

Sainte Valérie, Sainte de demain,

A Dieu tu as voué un amour sans fin.

Vers lui, montre nous le chemin.

Chambon sur Voueize

Localisation

Sources

  1. Dossier de protection monuments historiques,CRMH, DRAC du Limousin.
  2. http://www.limousin-medieval.com/
  3. http://confsaintevalerie.free.fr/
  4. http://www.ilovecreuse.com/creuse-en-image/chambon-sur-voueize-le-village-prefere-des-francais/