Saint-Psalmet

Son histoire


Dans la forêt de Grigeas, au début du siècle, a été bâti un petit oratoire à la mémoire de saint Psalmet, patron d’Eymoutiers. Il serait né au VIème siècle, en Ecosse ou en Irlande, et eut pour précepteur le saint abbé Brandan.

Un jour que Psalmet jouait avec ses camarades d’étude au bord de la mer, il s’endormit sur un faisceau de joncs.

La marée montante menaçait Psalmet et l’encercla. Alors, il pria Dieu qui fit s’élever une île au milieu des flots et le sauva.

Brandan et Psalmet cherchant la solitude décidèrent de partir sur une barque et vinrent mouiller dans un port de Saintonge où ils furent reçus par le bienheureux Léonce. Là, Psalmet fit tant de miracles que la réputation qu’il avait acquise nuisait à son attrait pour la solitude et la vie cachée.

Il partit pour le Limousin et s’arrêta dans un lieu désert, près d’Eymoutiers, puis s’installa à Grigeas dans une forêt épaisse.

Un loup mangea l’âne qui lui portait ses fardeaux et le saint commanda au féroce animal de remplacer l’âne dans ses travaux.

Psalmet récitait tout le psautier et priait des nuits entières d’où le nom qui lui fut donné. Il délivra un homme d’un serpent qu’il avait avalé, rendit la vue à une femme, guérit la fille du duc d’Aquitaine du venin d’une couleuvre qui l’avait mordue et fit bien d’autres miracles. Les pèlerins affluaient et Psalmet, pour retrouver sa quiétude, obtint de Dieu qu’il lui retirât ce pouvoir, puis il pria jusqu’à sa mort.

Il fut enterré à Eymoutiers où furent conservées ses reliques. Sa fête est le 13 juin.

La collégiale ​d' Eymoutiers a été construite sur le tombeau d’un ermite, saint Psalmet, en « Ahentum », qui avait été un bourg gallo-romain. Une communauté de moines ou chanoines réguliers exista à l’époque carolingienne.

Plus...

Chapelle à Ambazac

Oratoire à Domps

​Ce petit oratoire, dédié à saint Psalmet, auquel Eymoutiers doit son origine, se trouve au cœur de la forêt de Grigeas à Domps. Il s’agit d’une petite construction maçonnée avec un autel et une statue de Psalmet.
C’est un lieu de dévotion populaire, liée à une « bonne fontaine », où l’on fabrique de petites croix en bois dans le but d’exaucer ses vœux.bh.

La complainte de Saint Psalmet

En ce petit coin de terre vivait autrefois
Saint Psalmet le solitaire au fond de ses bois
Nuit et jour dans sa prière il disait à Dieu
Bénissez ô tendre père les gens de ces lieux

Saint Palmet le fils d’un prince avait tout quitté
Ses parents et sa province pour la pauvreté
Il a laissé la couronne dans son beau pays
Il ne veut avoir de trône qu’en le paradis

Mais dans cet endroit sauvage où trouver du pain
Saint Psalmet a du courage, ne tend pas la main
Il s’en ira à la ville pour y travailler
Quittera son coin tranquille pour faire le mortier

Quand Saint Psalmet à la ville allait porter du bois
Sur un âne bien docile le chargeait parfois
Mais un loup dans sa malice l’ayant dévoré
Il a dû pour son supplice tout le bois porter

Puis quand finit la journée il revient à Grigeas
Se cacher sous la feuillée au fond de ses bois
Les loups viennent à sa fontaine se désaltérer
Mais ne lui font point de peine, le laissent prier

Le Bon Dieu à la prière de son serviteur
Soumet la nature entière pour lui faire honneur
Il chasse la maladie et nous le dit-on
De sa fontaine bénie vient la guérison

Maintenant que sur le trône Dieu vous a donné
Une céleste couronne daignez protéger
Ce peuple toujours fidèle à vous honorer
Et qui toujours vous appelle le bon SAINT PSALMET