Saint Loup

Paragraphe 1

Prètre, il exerçait les importantes fonctions de gardien du tombeau de saint Martial.

Il fut nommé par le roi Clotaire II succeseur de l’évêque du Diocèse de Limoges Asclèpe décédé en l’an 613.

Loup fut le 17 éme évêque de Limoges.

En 637, saint Loup, évêque, signe la charte de fondation du monastère de Solignac.

Saint Loup est inhumé en l’église Saint-Michel des lions à Limoges.

Enseveli primitivement dans  l'abbatial Saint Martial, le corps de saint Loup ,  décédé le 22 mai 632,  fut transféré le 6 septembre 1158 à Saint-Michel-des-Lions .

C ‘est là que début 1789, lorsque la  décision fut prise d’y placer aussi les restes mortels de saint Martial , le dévoué Loup, canonisé entre temps,  put  recommencer à veiller  sur  celui qu’il attendait depuis … 631 ans.

Le  chef  de l’évêque Loup  repose depuis 1918 dans une coupe reliquaire enrichie d’émaux exécutés par le maître émailleur Paul Bonnaud.

Plus...