Saint Eloi  (588-660)

Son histoire


Né  d'une famille gallo-romaine vers 588, à Chaptelat à 15km au nord de Limoges.

Ses parents, Eucherius et Tigeria, vivent du revenu des leurs terres.

Eloi apprit l'orfèvrerie auprès d’Abbon, orfèvre réputé qui fabrique de la monnaie proche de l'abbaye de Saint Martial à Limoges ( au xxx de l'actuelle rue Saint Martial).

Éloi entre au service de l’orfèvre Bobbon à Paris.

Il est alors choisi pour la réalisation du trône royal de Clotaire II, incrusté d’or et de pierreries.

Utilisant au mieux les technique de travail de l’or, Éloi réalise deux trônes  au lieu d'un avec la quantité qui lui a été confiée. 

Il sut se faire apprécier du roi qui le nomme ministre-conseiller et lui confie la frappe des monnaies royales.

​Lorsque DAGOBERT succède à son père en 629, il fait d’Éloi son «premier ministre».

Éloi continue également son travail d’orfèvre et réalise un grand nombre de chefs-d’œuvre d’art sacré et funéraire.

Éloi entre dans les ordres à la mort de Dagobert 1er, fils de Clotaire II.

Nommé évêque de Noyon en 641, il consacre le reste de sa vie à l’évangélisation des païens dans les Flandres.

Eloi savait prêcher dans un style vivant et direct à des populations encore à peine chrétiennes.

Laïc vertueux et riche, il employait ses richesses à la libération des prisonniers de droit commun.

Il fonda le monastère de Solignac avec l’aide de l'abbé Remacle, et Saint-Aure à Paris. 

Saint Eloi décède le 1er Décembre 660 à Noyon,  ses relique sont enfermées dans une châsse finement ciselé, ornée d'une croix en or, argent et pierreries, faite avec les bijoux dont la reine Bathilde s'était dépouillée sur son tombeau.

Il est enseveli dans l’abbaye, qui porte son nom et que la Révolution détruira entièrement.

Ses reliques auraient été transférées en 1157 dans la cathédrale de Noyon alors en cours d’achèvement.


Eloi l'orfevre





















​Petrus Christus, 1449
H
uile sur panneau de bois

Saint Eloi
ans son atelier

Verrière du XVIe. France.

Miracle
de Saint Eloi


Saint Eloi sauve le jeune saint Louis
qui l'avait invoqué alors qu'il courait un grand danger.
Livre d'images de Madame Marie. XIIIe.

sain Patron de nombreuses disciplines



   Il est le saint patron des :

  • Agriculteurs
  • Bourreliers
  • Charrons
  • Forgerons
  • Horlogers
  • Maquignons
  • Mécaniciens (militaires)
  • Métallurgistes
  • Monnayeurs
  • Orfèvres
  • Plombiers
  • Selliers
  • Serruriers
  • Vétérinaires





Sa device

" Souvenez-vous Seigneur, que ma vie n’est qu’un souffle et un peu de vent"


Dictons

  1. Lorsque Saint Eloi a bien froid, quatre mois dure le grand froid


Vitrail de l'église
de Chaptelat

La Châsse de Saint Eloi

Cathédrale Notre-Dame. Noyon. XVIe-XIXe.

Le rocher Saint Eloi

Elle est connue comme le berceau de Saint Eloi. À Chaptelat, tout parle de Saint Éloi. Il y naquit en 588. Il fut orfèvre et ministre de Dagobert. Il fonda l’abbaye de Solignac avant de devenir évêque de Noyon. Il mourut en 660. Saint patron des métiers du métal, il est fêté le 1er décembre par les orpailleurs, les orfèvres, les émailleurs, les maréchaux ferrant, les mécaniciens, les numismates et par bien d’autres encore. Il est plus particulièrement honoré à Chaptelat, tous les 7 ans, à l’occasion de l’ostension de ses reliques.