Pierre Antoine Dupont de l'Étang

Né le 4 juillet 1765 à Chabanais, Charente (Charente Limousine)
Mort 9 mars 1840 à Paris, Paris, Île-de-France

C'est un militaire et homme politique français des 18ème et 19ème siècles.

Fils de Isaac Pierre Dupont, seigneur de Savignat, avocat en parlement, juge sénéchal à Chabanais, 1er maire de Chabanais et de Claire Benoist de Puybaronneau.

Général de la Révolution et de l’Empire, puis ministre et parlementaire sous la Restauration.

Comte d'Empire (décret du 19 mars 1808 et lettres patentes signée le 24 juin 1808 à Bayonne.

Il prend le nom de de l'Étang pour se distinguer de ses frères, le général-comte Dupont-Chaumont, et Mgr le baron Dupont de Poursat, évêque de Coutances.

Sa nièce, Claire Grâce Dupont de Savignat, fut la mère du président de la république Sadi Carnot..


ses batailles

​​Bataille de Valmy
​​Campagne d'Italie (1799-1800)
​​Bataille de Marengo
​​Bataille de Pozzolo (1800)
​​Campagne d'Allemagne (1805)
​​Combat de Günzburg
​​Bataille de Haslach-Jungingen
​​Bataille d'Elchingen
​​​Bataille de Dürenstein
​Campagne de Prusse et de Pologne
​​Combat de Halle
​​Bataille de Lübeck
​​Bataille de Friedland
​Campagne d'Espagne
​​Bataille du pont d'Alcolea​
​​Despeñaperros
​​Bataille de Medina de Rioseco
​​Bataille de Bailén

1808 : Capitulation de Bailén

La reddition de Bailén, Musée du Prado (Madrid)


Encerclés par 17.000 soldats espagnols depuis trois jours, les troupes commandées par le général Dupont capitulent à Bailén, en Andalousie.
 
Pour la première fois, une junte insurrectionnelle s'est soulevée contre l'occupant français et les armées de l'empereur sont mises en échec.

Joseph Bonaparte devra quitter Madrid précipitamment le 30 et se réfugiera derrière l'Ebre.
 
Avec une emphase aussi excessive qu'erronée (puisque les troupes de Dupond n'étaient pas à Austerlitz) le général Castanos fera broder sur ses drapeaux "Aux vainqueurs des vainqueurs d'Austerlitz"...
 
Il n'en demeure pas moins que la capitulation de Bailén est le premier revers sérieux pour Napoléon, et le commencement de la fin...
 

Décorations

Légion d'honneur

  • Légionnaire (19 frimaire an XII : 11 décembre 1803
  • Grand officier (25 prairial an XII : 14 juin 1804
  • Grand aigle de la Légion d'honneur : 11 juillet 1807


Ordre royal et militaire ​de Saint-Louis

  • Chevalier (10 juin 1792)
  • Commandeur de Saint-Louis (6 décembre 1814).