Jean-Baptiste Dalesme

Jean-Baptiste Dalesme, né le 20 juin 1763 à Limoges.

Il meurt le 13 avril 1832 d'une épidémie de choléra et est inhumé le 15 avril suivant au cimetière de Vaugirard, à Paris, dans le carré militaire des Invalides.

François Dalesme, son père, imprimeur à Limoges, a épousé en secondes noces Catherine Leyssère dont il aura, outre Jean-Baptiste, six enfants dont deux embrasseront la carrière militaire :
Léonard périra en livrant combat aux Chouans, en Vendée,
Joseph mourra à Eylau dans les rangs de la Grande Armée.

François Dalesme avait épousé en première noce Madeleine Disnemartin de Salles qui lui donna cinq enfants dont deux fils tous deux prénommés Jean-Baptiste.
Ce prénom était déjà celui du père de François Dalesme, celui-là même qui avait repris l’imprimerie familiale à Limoges en 1729.

La famille Dalesme, bien que de condition bourgeoise à cette époque, avait appartenu par le passé à la chevalerie périgourdine et avait divers liens familiaux avec la noblesse limousine et marchoise.

Les Dalesme, un temps dits Dalesme de Plantadis, étaient notamment apparentés à la famille Gay de Saint-Léonard-de-Noblat, famille représentée par des personnalités telles que Simon François Gay de Vernon ou Louis Joseph Gay-Lussac.

.wikipedia

Baron d'empire

​Général de brigade, membre du Corps législatif sous le Consulat, baron d'Empire, gouverneur de l'île d'Elbe, commandant de l'Hôtel des Invalides de 1830 à 1832.
Il fut pendant près de 20 ans le second du maréchal Jourdan.

Le 23 juin 1810, il reçoit de l’empereur Napoléon Ier le titre de baron de l’Empire.

Le 14 septembre 1810, une lettre d’Elisa Bonaparte, grande-duchesse de Toscane, demande au ministre de la Guerre sa nomination au commandement de l’île d’Elbe :

Mis en retraite forcée par ordonnance royale de Louis XVIII en 1815, il se retire alors dans sa propriété du Petit Charat, près de Cieux, non loin de Limoges.

En 1830, Louis-Philippe Ier le rappelle au commandement de l’Hôtel des Invalides, à Paris et le charge de seconder un gouverneur son ami le maréchal Jean-Baptiste Jourdan.

Hommages

Faisant suite à la demande formulée par ses enfants en 1837, le nom du général Dalesme est gravé sur la face nord de l'Arc de Triomphe à Paris en 1841.

À Limoges une rue porte son nom.

Son buste qui y avait été érigé en 1911 a été fondu par les Allemands en 1942.


L'Hôtel des Invalides conserve une paire de pistolets et une carabine d'apparat lui ayant appartenu.

Décorations

20 juillet 1807 :    major général

23 juin 1810 :       Baron d'Empire

16 août 1814 :       Chevalier de l’Ordre de Saint-Louis.
21 octobre 1814 :  lieutenant général honoraire
3 mai 1815         :  lieutenant général titulaire.

1er mai 1831 :     Grand Officier de la Légion d’Honneur. (LH/648/48)

Armoiries

Coupé, au premier parti à dextre d'azur à trois croissants d'or, à senestre des barons tirés de l'armée, au deuxième d'argent à trois étoiles en fasce d'azur.