Jean Lefebvre (1919-2004)

Né le  3 octobre 1919  à Valenciennes, Nord 


Jean Marcel Lefebvre est un comédien, né le 3 octobre 1919 à Valenciennes et mort d'une crise cardiaque le  à Marrakech, au Maroc.

Il est connu pour ses rôles comiques dans des films de Georges Lautner tels que Les Tontons flingueurs, pour la série du Gendarme ou celle de La Septième Compagnie. Il a aussi tourné dans un bon nombre de comédies sans prétention, totalisant plus de 120 films

Né dans la famille d'un petit industriel. Ses études furent interrompues par la Seconde Guerre mondiale.

Fait prisonnier en 1941, puis réquisitionné comme ouvrier agricole, il s'échappa pour rejoindre sa famille  près de Châteauroux.

« Je me suis évadé. Un jour, j’étais dans un champ de carottes. Je me suis retrouvé tout seul, c’était le moment ou jamais. À l’époque, le chacun pour soi était le seul mot d’ordre pour qui voulait s’en sortir. » Tous les jours, il voyait des convois de prisonniers partir en Allemagne. « On ne savait pas ce qu’ils devenaient. On ne nous informait pas sur leur sort. J’avais peur. Alors, j’ai profité de l’occasion. »

Après avoir rejoint son frère, étudiant à Limoges (Haute-Vienne), il est rentré dans la Résistance. « J’ai pu obtenir un poste de chauffeur de trolley-bus pendant tout le reste de la guerre. » De cette époque, Jean Lefebvre avait « gardé le souvenir qu’il fallait profiter de la vie car c’est un passage très court ».

À la fin de la guerre il est rentré chez lui, dans sa maison de Valenciennes, où il  travaille pour son père, puis entre au Conservatoire à Paris en 1948. 

"Ma rencontre avec Jean Lefebvre"

par Jean-Michel Morange 08 février 2006


Sa carrière, non pas au cinéma ni au théâtre, a débutée à Limoges pendant la seconde guerre mondiale.
Jean Lefebvre conduisait les bus de la TCL de l’époque à Limoges.
Jean LEFEBVRE me confia que sa ligne allait de la mairie au cimetière Louyat. Il y a une vingtaine d’année Claude MONNERIE rédacteur à l’époque à FR3 LPC eut l’idée de faire venir Jean Lefebvre afin de réaliser une caméra cachée pour la 3ième chaîne de télé.

Ce fut un grand succès car l’acteur portait l’uniforme des chauffeurs de bus. Il faisait la ligne 5, tout le monde croyait que c’était un sosie.

Paradoxalement beaucoup de choses le rattachent à LIMOGES. La locomotive de la série de la 7ième compagnie en restauration au puy imber. C’est grâce à Jean Lefebvre que, pour ma part, j’ai mis avec mon ami, les pieds dans un théâtre Parisien : le Théâtre des nouveautés. Il avait une immense présence sur scène, son jeu devait énerver les acteurs car il parlait plus souvent avec le public. J'ai vu Henri Guybet être totalement déstabilisé jusqu'à en perdre son texte. Ce qui m’a marqué c’est que Jean Lefebvre à la fin de chaque spectacle, discutait pendant facilement 45 minutes avec le public, même des jeunes montaient sur scène. J’avais appris que Jean Lefebvre, et je dis ça sous toutes réserves, qu’il avait gagné au loto et s’était retiré du spectacle.
​Jean Lefebvre a tourné avec les plus grands, même si tout ses film ne sont pas des chef d’œuvres, ils ont eu le mérite de nous faire sourire ou rire. Le comédien de cinéma et de théâtre Jean Lefebvre est décédé dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 juillet d'une crise cardiaque à Marrakech. Il était âgé de 84 ans.

Les Tontons Flingueurs, 1963

Et... Et... Et... 50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, il te sortait 25 litres de 3 étoiles à l'alambic. Un vrai magicien Jo. Et c'est pour ça que je permet d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoire qu'ils feraient mieux de fermer leur claque merde ! - Vous avez beau dire, y'a pas seulement que de la pomme, y'a autre chose. Ce serait pas des fois de la betterave ? Hein ? - Si, y'en a aussi...

Francis Blanche, Robert Dalban & Jean Lefebvre.

Bibliographie

 Ed. Michel Lafon, 1984

ISBN 978-2-86804-264-4)