François Miramond de Laroquette (Françis)

Médecin militaire

François Miramond de Laroquette (Riom, 10 septembre 1871 - Paris, 26 juillet 1927),
Médecin militaire français, auteur de nombreuses publications et brevets.

​Il est décédé le 26 juillet 1927 à Paris. Il est inhumé le 1er août au cimetière de Louyat à Limoges.​


Marie, François, Auguste Miramond de Laroquette est né le 10 septembre 1871 à Riom dans le Puy de Dôme, François pour l’état civil, mais il ne sera connu que sous le prénom de Francis sa vie durant.

​Il soutient sa thèse en octobre 1894 et il est nommé médecin stagiaire à l’école d’application du Val de Grâce à Paris.
En août 1895 il est médecin aide major de 2e classe au 91e régiment d’infanterie à Charleville-Mézières.
Il passe avec succès l’examen de médecin auxiliaire le 17 juillet 1897 .
Le 1er août il est promu médecin aide major de 1e classe.

​Sa première affectation algérienne en novembre 1897 est à l’ambulance de Sidi-Aïssa..

Le 10 février 1918 son titre de médecin principal de 2e classe lui est attribué à titre définitif.
En avril 1919 il est nommé chef du centre de physiothérapie de l’Afrique du Nord à l’Hôpital Maillot.
En juin 1920, il est promu officier de la Légion d'honneur pour avoir protégé le drapeau du 7e tirailleurs en 1914.
En mars 1921 il est nommé médecin-chef.

Décorations


Chevalier de la Légion d’honneur (31 décembre 1913),
Officier de la Légion d’honneur à titre exceptionnel pour fait de guerre, 16 juin 1920,
Médaille de Chine (vermeil)

Décoration militaire étrangère :

Médaille du Nicham Iftikar (Tunisie)
17 avril 1915 Citation à l’ordre de la Brigade, 3e Brigade du Maroc
Le Général Cherrier, commandant la 3e Brigade du Maroc, cite à l’ordre de la Brigade l’ambulance de la Brigade
« Depuis 8 mois, l’ambulance de la brigade sous les ordres du médecin major de 1re classe Miramond de Laroquette n’a cessé ni jour ni nuit d’être en action comme ambulance de première ligne. Elle a soigné plus de 3000 blessés et pourvu à leur transport des postes de secours à l’ambulance et de l’ambulance à l’arrière. Elle a satisfait à toutes les nécessités du service dans des conditions très difficiles et plusieurs fois sous le feu notamment à Tracy le Mont et Nervaise. Tout son personnel a fait preuve d’énergie et de dévouement. »

12 septembre 1917 Citation à l’ordre de la 15° Armée
« A organisé avec une intelligente activité et un entrain passionné en payant de sa personne le service des évacuations de la 126° division d’infanterie qui grâce à lui a fonctionné à merveille, une organisation dont les rouages étaient en parfaite harmonie dans les attaques des 20 et 21 août 1917. »