La Résistance Limousine

La petite Russie

« Petite Russie », tel fut le surnom donné au Limousin par les troupes allemandes dès la fin 1943.

À l’image des groupes de partisans soviétiques harcelant les arrières de la Wehrmacht sur le front de l’Est, les résistants de la région R5 ont multiplié les coups de main, les embuscades, et constitué d’importants maquis .

A la veille du débarquement de Normandie, la Résistance limousine est prête à lancer ses forces pour la libération de la France.


Brantôme du 25 au 26 mars 1944

Le 26 mars 1944, en représailles à une attaque contre la voiture du général Brehmer et la mort de deux policiers, la division SS Brehmer exécute 26 personnes :

  • 25 résistants emprisonnés à Limoges
  •   1  jeune habitant de la commune.


​Ce fut le début en Périgord d'exactions, pillages, assassinats par la tristement célèbre Division SS Brehmer. 
Le plus célébre est Georges Dumas, Commandant de haut rang dans la Résistance, juste parmis les nations" et père du ministre Rolland Dumas.

Plus...




Ordre de la libération

Deuxième ordre national français après la Légion d'honneur, l'ordre de la Libération a été institué pendant la Seconde Guerre mondiale par le général de Gaulle, chef des Français libres.

L'ordonnance n°7 qui institue l'Ordre, a été signée à Brazzaville (Congo) le 16 novembre 1940.

L'Ordre, destiné « à récompenser les personnes ou les collectivités militaires et civiles qui se seront signalées dans l'oeuvre de libération de la France et de son Empire », ne comporte qu'un seul grade.

Ses titulaires ont droit au titre de Compagnon de la Libération.

​Le général de Gaulle, fondateur de l'Ordre en a été le seul grand maître.

1059 croix ont été décernées entre le 16 novembre 1941 et le 23 janvier 1946, date de cessation d'attribution.

Chateauneuf la Forêt

Esplanade de la Résistance :

Palais sur Vienne

Dans la nuit du 8 au 9 mai 1943, Georges Guingouin réussit, au péril de sa vie, à faire sauter l'usine de caoutchouc Wattelez, très importante pour l'économie de guerre allemande.

Il n'existait en France que 2 usines de caoutchouc, celle du Palais-sur-Vienne et l'autre à Colombes.

Carte des maquis "R 5"

Carte extraite de la brochure "R 5" (C.O.S.A.C. de Limoges - 1945)


 La région de résistance R5 correspond à la région administrative de Limoges mise en place par le gouvernement de Vichy en 1941, découpage repris par la Résistance. Elle comprend les départements de la Haute-Vienne, de la Corrèze, de la Creuse, de la Dordogne, de l’Indre et les parties non occupées avant 1942 des départements du Cher, de la Vienne, de la Charente, de l’Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher

le-regiment
marche-correze-limousin

La DAS REICH

La 2e division blindée SS Das Reich, sous le commandement du Gruppenführer Heinz Lammerding, est macabrement connue en Limousin.

Elle est responsable de plusieurs massacres.
  • Tulle le 9 juin 1944 ( 99 habitants sont pendus et 149 sont déportés.)
  • Combeauvert le 9 juin 1944 (31 jeunes maquisards)
  • Oradour sur Glane le 10 juin 1944 (642 victimes :245 femmes, 207 enfants et 190 hommes).